La Maison des âmes, LMDA
Pour venir en aide aux femmes, Sandrine Bonnaire et Héla Daboussi ont fondé « La Maison des âmes » – ParisMatch

« Tout commence par une rencontre. Parce qu’elles sont voisines dans le dix-huitième arrondissement de Paris, Sandrine Bonnaire et Héla Daboussi ont commencé à parler de l’actualité. Elles ont évoqué les violences faites aux femmes et se sont rendus à la marche « Nous toutes » le 23 novembre dernier.

Peu à peu, l’idée d’une maison d’accueil pour les femmes et enfants victimes de violences, a germé chez Héla Daboussi, tête de liste dans l’arrondissement pour les municipales.

La comédienne a immédiatement embrayé : « Très vite, je me suis dit que j’allais aider et m’associer. Je me suis exprimée sur les violences que j’avais subies et j’ai précisé ensuite qu’elles provenaient d’un ex compagnon. Cela a fait un énorme buzz, j’ai voulu me réapproprier mon histoire ».

 Les deux femmes se sont mises à réfléchir activement à la naissance de ce lieu qu’elles ont baptisé « La maison des âmes ». « Sandrine est co-fondatrice, elle et moi partageons les mêmes valeurs » poursuit la candidate âgée de 28 ans qui a visité plusieurs structures déjà existantes.

Depuis, le projet est allé galopant. Le 21 janvier au soir, elles ont organisé à La Bellevilloise situé dans le vingtième arrondissement un évènement pour poser les fondations de cette Maison si particulière. Sandrine Bonnaire a embarqué dans l’aventure Alexandra Lamy, Isild Le Besco et Natacha Régnier. 

Je suis heureuse de participer et d’aider à mettre en lumière ce projet 

Alexandra Lamy
© Alice Clot